Menu du haut

La pompe à chaleur

Schéma d'une pompe à chaleur

Contrairement aux systèmes de chauffage traditionnel qui utilisent des énergies fossiles (fioul, gaz …), la pompe à chaleur (appareil thermodynamique) capte les calories présentes dans l’environnement (source froide = émetteur) et grâce à un compresseur, les porte à une température plus élevée qu’elle restitue dans la maison (source chaude = récepteur).

La pompe fonctionne à l’électricité, mais consomme peu ; vous pouvez économiser jusqu’à 60 % sur votre facture de chauffage .

(1 kWh électrique consommé produit environ 4 kWh « thermiques »)

Si les calories proviennent

  • de l’air, on parle de pompe à chaleur aérothermique. Elle puise la chaleur contenue dans l’air et ne rejette pas de CO2 ;
  • du sol, on parle de pompe à chaleur géothermique. Elle puise la chaleur contenue dans le sol ;
  • de l’eau, on parle de pompe à chaleur hydrothermique. Elle puise la chaleur contenue dans la nappe phréatique.

Pour les calories issues du sol et de l’eau, il existe trois types de captages principaux :

  • le captage horizontal au sol (faible profondeur et grande surface) ;
  • le captage vertical au sol (petite surface et grande profondeur, 100 m maximum) ;
  • le captage vertical sur nappe phréatique (suivant la profondeur de la nappe).
La chaleur peut être restituée
  • en propulsant de l’air → exemple PAC air-air
  • en chauffant de l’eau → exemples PAC air-eau/eau-eau

Ces économies, souvent constatées, sont données à titre indicatif. Elles ne peuvent pas être contractuelles car chaque situation est particulière : maison, appartement, qualité de l’isolation, etc.
L’eau chaude générée par la PAC peut être utilisée pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire voire la piscine.

porta. Aenean quis sed non Nullam